À LA DECOUVERTE DE LA MAISON MACCI.

D’où vient l’inspiration de la Maison Macci ?

Par où commencer pour vous raconter cette histoire pleine de rebondissements ? Essayons déjà de vous conter le début, les prémisses, les balbutiements…

« J’ai toujours dessiné des croquis de vêtements, que des vêtements et des vêtements, en sachant qu’un jour ils prendraient vie. Il y a toujours eu ce petit truc en moi qui me poussait à y croire ! Je ne suis pas passionnée par la mode actuelle, je ne suis pas une suiveuse de tendance, bien au contraire. Ma passion: c’est les matières, les coupes, les finitions. »

Depuis toujours, Marie ne rêve qu’à une seule chose : se lancer ! Au fil du temps, elle se documente sur la couture, le modélisme, les finitions, la fabrication des matières. Dès le départ, son objectif était de confectionner en France : elle connaît le savoir-faire français et sa qualité inimitable, et souhaite rester une marque qui valorise la proximité de la production.

« Lorsque l’on regarde une personne, même si elle nous paraît belle, ce sont ses qualités et son caractère qui vont nous séduire. La beauté de premier abord est appréciable, seulement quelques instants : il faut échanger pour se découvrir ! Pour moi, les vêtements c’est la même chose : une robe peut paraître belle, mais ce qui est important, c’est « son intérieur », c’est-à-dire ses finitions, ses coutures. »

Lorsque la créatrice rencontre une couturière qui accepte de la suivre dans son projet, c’est l’explosion de joie. Des dizaines et des dizaines de croquis avaient été entassés, certains datant de plusieurs années en arrière. Elle en sélectionne quelques-uns, les modifient, les retravaillent. Il ne manque plus qu’un seul élément : la matière première !

« Je voulais vraiment une matière noble, je voulais créer des pièces de qualité, des vêtements que l’on se transmet de mère en fille. La soie est alors devenue la matière principale des collections. »

Une couturière hors pair, un savoir-faire de haute qualité, une matière noble : tous les ingrédients sont réunis pour que Marie se lance enfin…. à un détail près. Il faut maintenant choisir ce qui représentera la marque. En Corse, le corail est présent dès notre naissance : nous l’accrochons aux poussettes des bébés, autour du cou ou en bracelet. Il s’agit d’un cadeau de grande valeur, puisque le corail permet de se protéger du mauvais oeil. Le symbole parfait pour lancer la première collection et profiter du bon aura de cet imprimé, intimement lié aux traditions locales.

« La moindre pièce que je dessine, les imprimés, la moindre couleur du tissu que je choisi : tout est lié à une histoire qui touche à mon enfance, à ma famille, à mes plus beaux souvenirs. »

C’est ainsi que l’aventure Maison MACCI a commencé. Et Marie vous dira probablement avec un sourire aux coins des lèvres ;

« Je ne peux pas prévoir l’avenir, ni ce que je ferai dans cinq ans. C’est mon insouciance qui m’a aidé à me lancer. Ce que je sais, c’est que j’ai réalisé mon rêve et j’en suis fière. Je vis une aventure extraordinaire ! »

 

Si l’on croit fort en son projet et en ses envies, il faut y aller. Il faut être sûr de soi et foncer, pour ne pas avoir à se demander toute sa vie si l’on est passé à côté de quelque chose.