COMMENT SONT FABRIQUEES LES PIECES MAISON MACCI ?

Le processus de production de la collection Maison MACCI rassemble des talents pour proposer des pièces aux finitions impeccables. Marie est complètement autodidacte ! Elle n’a pas été formée à la couture ni fait des études de modélisme. Avant de se lancer, elle s’est beaucoup documentée. Puis elle a rencontré sa couturière, qui lui a appris les techniques de couture. Aujourd’hui, elle connaît toutes les techniques sur le bout des doigts.

« Maintenant lorsque je dessine, je visualise le produit : je forme mon croquis, puis j’assemble les tissus sur le mannequin de couture, afin d’avoir une idée du rendu, pour qu’il
soit le plus réel possible. Ensuite, direction l’atelier de confection, où je définis avec ma couturière toutes les modifications à apporter. »

Une fois le prototype validé, il faut définir les gradations, c’est-à-dire les tailles. La Maison MACCI propose des tailles françaises, du 34 au 42/44.

« Je fais appel à mon entourage pour les essayages des prototypes, pour voir si les tailles sont cohérentes. Du moment où les prototypes sont validés et que la gradation est faite, c’est lancé ! Mais je retourne quand même rendre visite à ma couturière (rires) »

Lors du lancement de la marque en 2016, la Maison proposait quelques modèles en petite quantité. Cette année, dix fois plus de pièces seront produites. La Maison MACCI a su créer son ADN et les imprimés sont réalisés sur-mesure. Il s’agit par ailleurs d’un travail d’équipe ! La professeure de peinture de Marie a dessiné l’imprimé corail et l’imprimé immortelle. Pour la collection 2018, Marie a travaillé avec Mr Grisoni, un passionné de botanique, pour sélectionner des fleurs endémiques, qui ne soient ni carnivores, ni toxiques. Les imprimés sont ensuite retravaillés et disposés sur le tissu par des stylistes graphiques, toujours sur les indications de Marie.

Les pièces des collections précédentes ne sont plus disponibles une fois la collection épuisée : le réassort est complexe et les séries sont très limitées. Surtout, il faut faire place aux nouvelles collections ! La collection principale est créée d’avril à octobre, à laquelle s’ajoute deux collections capsules pendant la saison estivale.
L’univers Maison MACCI est resté fidèle à la première collection : des lignes épurées et amples, des imprimés travaillés et symboliques, une matière première de haute qualité. De telles finitions, c’est beaucoup de travail ;

« C’est important pour Maison MACCI de conserver une qualité irréprochable. Ce sont des valeurs qui caractérisent la marque : je sais que mes clients achètent un produit qui va
durer. »